Purée de patate douce à l’oignon rouge et aux piments

20080211 007 Purée

 

Ingrédients

(pour 4-6 personnes en accompagnement) 

 

4 patates douces (à chair orange) de taille moyenne

10 cl d'huile d'olive (à incorporer dans la purée)

Sel marin et poivre du moulin, à volonté

2 piments verts (ici, nous avons utilisé la variété "pimiento de Padrón"), épépinés et hachés

1 oignon rouge haché

2 gousses d'ail pressées

3 c. à c. d'huile d'olive

 

Préparation 


Faites cuire les patates douces, sans les éplucher, pendant 15 à 18 min, jusqu'à ce que la chair soit moëlleuse.

Égouttez-les et laissez refroidir pendant 10 minutes avant de les épluchez.

Déposez-les dans un saladier et écrasez-les à la fourchette en incorporant progressivement l'huille, le sel et le poivre.

Chauffez le restant de l'huile dans une petite poêle, à feu moyen. Faites-y revenir le piment haché et l'ail pendant une minute environ.

Retirez du feu et ajoutez ce mélange à la purée en remuant.

Ajoutez l'oignon rouge haché (**) dans la purée encore chaude.
Servez chaud, arrosé d'huile d'olive si vous le souhaitez.

 

___________________________________________________ 

 
(*) Piment variété "pimiento de padrón" = variété de piment d'origine espagnole, force 3-4 sur l'échelle de Scoville (= moyennement fort, légèrment moins fort que l'Espelette)
 
(**) L'oignon rouge (Brunswick, Florence…) est généralement doux. Sa belle couleur disparaîtraît si vous le cuisez trop longtemps et son goût serait moins typé. C'est pourquoi je vous suggère ici de ne pas le cuire, mais de l'incorporer en fin de préparation dans la purée encore chaude. C'est un détail qui fera la différence pour la réussite de votre purée.

 

20080211 009 Purée

Velouté de patate douce aux poires

20080210 001

nter 

Ingrédients 

(Pour 4 personnes)

 

  • 4 poires (+/- 150 gr/pièce) fermes pelées, sans le coeur, coupées en cubes de 2 cm
  • 600 gr de patate douce à chair orangée en cubes de 2 cm
  • 1 petit oignon blanc émincé finement
  • 3/4 de litre de bouillon de légumes filtré (eau – 2 carottes – 2 oignons – 2 branches de céléri – thym – laurier – clou de girofle – sel/poivre)
  • 25 gr de beurre
  • 250 ml de crème entière
  • Poivre de la Jamaïque
  • Sel et poivre du moulin
  • Quelques feuilles de menthe fraîche
     

Préparation

 

Dans une casserole, faites fondre le beurre à feu moyen.

Incorporez-y l'oignon émincé; faites le fondre pendant 2 à 3 min, sans le laisser brunir.

Ajoutez les cubes de poires et patates douces, cuisez 2 min tout en continuant de remuer.

Versez le bouillon filtré sur les fruits/légumes.

Saupoudrez 2 pincées de poivre de la Jamaïque.

Portez à ébullition et faites cuire 20 min.

Mixez le tout jusqu'à obtention d'un mélange onctueux.

Salez et poivrez. Incorporez la crème et réchauffez doucement (ne pas faire bouillir).

Servez dans les bols, saupoudrez de poivre de la Jamaïque et décorez de feuilles de menthe.

 

20080210 007

Cuisine indienne: Sabudana vada au chutney de coriandre

 

20080131 001


 

Communiquer par blogs interposés, c’est évidemment dans l’air du temps. On pourrait croire que les courants d’empathie qui s’installent entre blogueuses et blogueurs soient généralement assez convenus et superficiels. Ok, on y échappe pas toujours vraiment, mais …

Depuis que ce blog existe (soit depuis le dernier congé de la Toussaint), Anne et moi avons fait la connaissance de tant de gens – répartis sur cinq continents – à la personnalité si  attachante,  originale et passionnée qu’entretenir des relations avec eux est devenu une nouvelle part de notre bonheur de vivre. Ceux-là se reconnaîtront sans qu’il soit besoin de les citer ici. Nous tenons à les remercier de leur gentillesse, de leur fidélité,  aussi pour la part essentielle qu’ils prennent dans la lutte contre la  « malbouffe » que l’agrobusiness tente toujours  de nous imposer contre notre gré et à notre insu. Grâce à eux, beaucoup de consommateurs osent aujourd’hui dire NON à certains modes de consommation. Et c’est fort bien !!!

Certains de ces fidèles blogonautes resteront sans doute toujours sans visages. D’autres, favorisés par la proximité géographique, ont tenu à nous rencontrer personnellement. De l’empathie à la sympathie, de la sympathie à l’amitié profonde et sincère, les pas sont si vite et si irrationnellement franchis lorsqu’on se découvre des « atomes crochus » !

C’est précisément ce qui c’est passé après notre rencontre avec Apolina.

Apolina est indienne et vit en Belgique. Nous correspondions depuis un certain temps déjà, lorsqu’elle nous a proposé d’aller faire avec elle, un dimanche matin, le marché des produits asiatiques qu’elle utilise pour sa cuisine familiale.

Nous n’oublierons jamais ces emplettes exotiques ! Nous qui pensions savoir bien des choses au sujet des épices et des légumes asiatiques !? Mais ce jour là, notre horizon c’est subitement et fabuleusement élargi. Et nous sommes revenus à la maison les bras chargés d’ingrédients insolites dont nous ne savions pas  trop comment les utiliser judicieusement.

Rien de grave ! Apolina est un guide éclairé et a la patience d’un ange. Et nous avons pu la convaincre – malgré sa modestie naturelle – de se laisser présenter sur ce blog et d’y partager avec vous quelques recettes indiennes simples, saines et authentiques.

Voici une première petite recette, facile à réaliser, et «last but not least», que les enfants apprécient énormément. Il s’agit d’un plat  traditionnel  de l’État du Maharashtrâ (à l’ouest du Deccan, avec comme capitale Mumbai, ex-Bombay, dont le territoire équivaut en superficie à plus de la moitié de celui de la France ou à dix fois celui de la Belgique !) d’où Apolina est originaire.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

inter

Sabudana vada (Boulettes épicées au tapioca)

Ingrédients

 

Quantités pour +/- 12 boulettes 

(pour 4 personnes en entrée, pour 2 personnes en plat)

 

4 c. à S. de tapioca (ou perle de sago = sabudana)

Eau froide

2 pommes de terre moyennes (cuites à l'eau, pelées et écrasées à la fourchette)

2 piments verts égrainés et coupés fins

1 c.à S. de gingembre râpé

½ c.à c. de sel (ou plus, selon votre goût)

1 c.à c. de graines de cumin

2 c.à S. de cacahuètes hachées grossièrement

Huile d’arachide


 

20080130 Apolina P1010596


 Préparation

La veille, versez le tapioca dans un bol et couvrez-le d’eau froide pour le faire gonfler pendant une demi-heure au moins.

 

Égouttez ensuite le tapioca pendant toute la nuit.

 

Le jour-même, mélangez tous les autres ingrédients (sauf l'huile).

 

A l’aide du mélange obtenu, façonner de petites boulettes aplaties (un peu comme des hamburgers, mais en plus petit).

 

A l’aide du mélange obtenu, façonner de petites boulettes aplaties (un peu comme des hamburgers, mais plus petits).

 

Dans une poêle, faites chauffez 2 à 3 c.à s. d’huile d’arachide, déposez les vadas et faites en dorer doucement les deux faces.

 

 

 

 

 

 

Les vadas s’accompagnent de chutney. Apolina propose d’utiliser un chutney à de coriandre ou un chutney de mangue.

Voici la recette du chutney de coriandre, plante  aromatique présentée dans notre précédent billet.



20080130 Apolina P1010598

 


20080130 Apolina P1010600

 

Chutney de coriandre

Certain(e)s d’entre nous seront sans doute étonné(es) de la dénomination « Chutney » utilisée par Apolina
pour qualifier la sauce fraîche dont elle nous propose la recette. En
effet, selon la conception britannique du « chutney », les occidentaux
considèrent majoritairement et erronément qu’il s’agit d’ un produit
épicé aigre-doux et confituré. Ce sens est beaucoup trop restrictif dans
la véritable cuisine indienne, et cette sauce fraîche mérite sa
qualification de « chutney à la coriandre ».
 

 

1 tasse de coriandre ciselée

2 c. à c. de yogourt nature

1 c. à s. de sucre de canne Muscovado (non raffiné)

½ oignon

2 c. à c. de jus de citron (vert de préférence)

2-3 piments

Sel

Mixer le tout. C’est  (déjà) prêt !

 

Merci Apolina. On t’embrasse … et on attend la suite !

 
Anne & José

20080131 004

Lavande à l’honneur

2007 06 08 015
Il y a lavande et Lavande …
Who - Lavande (Ligne et papilles)
INTER 
Lavande, c'est l'âme d'un des plus beaux blogs francophones consacrés à la cuisine. Avec beaucoup de distinction et de générosité, elle multiplie quotidiennement des recettes accessibles qui radient amour, bonheur, santé … au travers d'une indomptable créativité.
 
 
INTER 
En matière de blogs, il en est comme pour bien des choses : choisir, c'est nécessairement savoir renoncer. Si, faute de temps, vous étiez contraint(e)s de vous limiter à trois références en blogs cuisine, celui de Lavande est agréablement 
in-con-tour-na-ble.
INTER 
 
Et si – comme nous – vous aimez les bons légumes, leur diversité et leurs meilleures déclinaisons – sachez qu'ils sont particulièrement à l'honneur sur :
-INTER 
Ligne et Papilles
(Cliquez sur la photo)
inter 
 
 
Pour que chacun puisse s'y reconnaître, dis-nous vite deux mots sur tes valeurs et tes motivations, Lavande !

"Je crée ce blog pour mes enfants, pour qu'un jour à la recherche de saveurs perdues, ils retrouvent ici, toutes les douceurs que j'ai pris tant de plaisir à leur cuisiner. La cuisine est avant tout une histoire d'amour, l'histoire de nourrir les siens du mieux possible avec le meilleur possible.
Pour Dalva, pour Enora, pour Owen.

Passionnée de cuisine et soucieuse de ma ligne, je m'efforce de concilier diététique et gastronomie, persuadée que l'on peut manger bien et manger sain. Persuadée aussi que ce qui est bon pour moi, l'est aussi pour mes enfants.
Je ne propose pas des recettes de "régime", mais des recettes qui évitent d'avoir à se "mettre au régime", en constituant le cadre d'une alimentation équilibrée, l'alimentation que nous devrions TOUS avoir, quotidiennement."
(…)

(Lire la suite sur : http://lignepapilles.canalblog.com/<…)

 

 

20.01.2008

RECETTE – Potage à la bière Moinette blonde

 20080119 004 Soupe à la bière

 

 inter

Potage à la bière « Moinette blonde »

inter 

Depuis quelques années, en Belgique, on célèbre vers la mi-janvier une  « semaine de la soupe ». Curieuse idée venue de je ne sais où, mais qui correspond à une incroyable promotion commerciale de soupes et potages de toutes sortes dans les grands magasins. 

 

A cette occasion, je tenais à vous proposer un potage très original, histoire de sortir un peu des sentiers battus et de vivre avec vous une expérience culinaire de « belgo-fusion ». 

 

Depuis quelques temps, je pensais à une surprenante « soupe à la bière », semblable à celle que quelques chefs belges audacieux ont déjà mis à leur carte et qui rencontre un succès étonnant, plus spécialement auprès de la gent masculine. 

 

Mais les quelques tentatives que j’avais faites ces derniers jours avec différentes bières réputées de bonne qualité et de haute fermentation ne m’avaient pas convaincues du tout. Et je craignais que la recette ne déplaise à trop de blogonautes qui me font confiance.

 

Après avoir lontemps hésité, j’ai pourtant décidé de franchir le Rubicon aujourd’hui. En effet, j’ai enfin trouvé «la » bière qui convient, une bière assez fortement alcoolisée (8,5 %), douce, fruitée, chargée de toute la subtile amertume que lui confère une aromatisation exceptionnelle aux fleurs (femelles) de houblon fin. 

 

Cette bière qui fait finalement toute la différence, c’est la «Moinette blonde », brassée artisanalement à Tourpes, dans la province de Hainaut.  Voici la recette :  

 

Pour 4 personnes

Préparation et cuisson :  20 min

 

 

Ingrédients
 

5 dl de bouillon de bœuf très corsé
5 dl de bière (type Moinette blonde) *
5 cm de gingembre frais râpé
3 1/2 c à S de tapioca (perles du japon) **
Muscade râpée en QS
Sel et poivre
4 c à S de crème légèrement battue (ou mascarpone)
Qqs feuilles de coriandre
 

 

 

Préparation et cuisson
 

Amenez le bouillon à ébullition. Dès frémissement des premières petites bulles de bouillonnement (à surveiller de près, étape importante pour préserver la subtilité de l’amertune du houblon), ajoutez la bière, le gingembre et la muscade.
Ramenez au point de légère ébullition, puis ajoutez le tapioca, le sel et le poivre.

Laissez cuire lentement à feu doux pendant 10 à 12 minutes maximum.

Remuer de temps en temps, pour que le tapioca ne puisse pas s'agglutiner  dans le fond.
Mixer le tout. Rectifier l'assaisonnement si nécessaire.
Passez le potage au chinois fin.
Servez avec une quenelle de crème battue (Ici, j'ai utilisé le mascarpone,assez lourd et donc peu « flottant ») et quelques quelques feuilles de coriandre.

  
*
Pour tout savoir sur la bière «Moinette », cliquez sur le lien : http://www.brasserie-dupont.com/dupont/Default.aspx?Page=moinetteblonde 

 


**
La fécule tapioca est obtenue à partir des racines du manioc (cassave). En cours de cuisson, les petites perles blanches deviennent plus ou moins transparentes et lient admirablement le potage.   

 

Qui ose après moi???  J'attends vos réactions !

 

Amicalement,

 

  

Anne

 

20080119 002 Soupe à la bière

 

20080119 006 Soupe à la bière

Potage à la bière Moinette blonde

 

 20080119 004 Soupe à la bière

 

 inter

Potage à la bière « Moinette blonde »

inter 

Depuis quelques années, en Belgique, on célèbre vers la mi-janvier une  « semaine de la soupe ». Curieuse idée venue de je ne sais où, mais qui correspond à une incroyable promotion commerciale de soupes et potages de toutes sortes dans les grands magasins. 

 

A cette occasion, je tenais à vous proposer un potage très original, histoire de sortir un peu des sentiers battus et de vivre avec vous une expérience culinaire de « belgo-fusion ». 

 

Depuis quelques temps, je pensais à une surprenante « soupe à la bière », semblable à celle que quelques chefs belges audacieux ont déjà mis à leur carte et qui rencontre un succès étonnant, plus spécialement auprès de la gent masculine. 

 

Mais les quelques tentatives que j’avais faites ces derniers jours avec différentes bières réputées de bonne qualité et de haute fermentation ne m’avaient pas convaincues du tout. Et je craignais que la recette ne déplaise à trop de blogonautes qui me font confiance.

 

Après avoir lontemps hésité, j’ai pourtant décidé de franchir le Rubicon aujourd’hui. En effet, j’ai enfin trouvé «la » bière qui convient, une bière assez fortement alcoolisée (8,5 %), douce, fruitée, chargée de toute la subtile amertume que lui confère une aromatisation exceptionnelle aux fleurs (femelles) de houblon fin. 

 

Cette bière qui fait finalement toute la différence, c’est la «Moinette blonde », brassée artisanalement à Tourpes, dans la province de Hainaut.  Voici la recette :  

 

Pour 4 personnes

Préparation et cuisson :  20 min

 

 

Ingrédients
 

5 dl de bouillon de bœuf très corsé
5 dl de bière (type Moinette blonde) *
5 cm de gingembre frais râpé
3 1/2 c à S de tapioca (perles du japon) **
Muscade râpée en QS
Sel et poivre
4 c à S de crème légèrement battue (ou mascarpone)
Qqs feuilles de coriandre
 

 

 

Préparation et cuisson
 

Amenez le bouillon à ébullition. Dès frémissement des premières petites bulles de bouillonnement (à surveiller de près, étape importante pour préserver la subtilité de l’amertune du houblon), ajoutez la bière, le gingembre et la muscade.
Ramenez au point de légère ébullition, puis ajoutez le tapioca, le sel et le poivre.

Laissez cuire lentement à feu doux pendant 10 à 12 minutes maximum.

Remuer de temps en temps, pour que le tapioca ne puisse pas s'agglutiner  dans le fond.
Mixer le tout. Rectifier l'assaisonnement si nécessaire.
Passez le potage au chinois fin.
Servez avec une quenelle de crème battue (Ici, j'ai utilisé le mascarpone,assez lourd et donc peu « flottant ») et quelques quelques feuilles de coriandre.

  
*
Pour tout savoir sur la bière «Moinette », cliquez sur le lien : http://www.brasserie-dupont.com/dupont/Default.aspx?Page=moinetteblonde 

 


**
La fécule tapioca est obtenue à partir des racines du manioc (cassave). En cours de cuisson, les petites perles blanches deviennent plus ou moins transparentes et lient admirablement le potage.   

 

Qui ose après moi???  J'attends vos réactions !

 

Amicalement,

 

  

Anne

 

20080119 002 Soupe à la bière

 

20080119 006 Soupe à la bière

Potage à l’oignon et noix de marcassin fumée

20080107 013

Copyright: lesjardinsdepomone@hotmail.com

 

 

 

 

 

 

 

 

INTER 

 

Potage à l’oignon et à la noix de marcassin fumée

(pour 4 personnes)

Préparation et cuisson : 35 min

  

Ingrédients


1 L 1/2 de bouillon de légumes
500 gr d'oignons d'Alost
1 c à  S de farine
1 grosse carotte
3 pommes de terre (farineuses)
60 gr de beurre + 10 gr
100 gr de noix de marcassin fumée coupée en petites lanières
Sel et poivre

 

 

 

 

 

 

  Préparation et cuisson

Epluchez et coupez les oignons d'Alost en fines rondelles. Prélevez-en 400 gr que vous faites fondre dans 60 gr de beurre

Menez cette opération très lentement pour que les oignons fondent sans saisir.

Lorqu'ils sont bien blonds, saupoudrez-les avec 1 c à S de farine et faites dorer le tout.
Ajoutez le bouillon, la carotte, les pommes de terre coupées en brunoise, tout en remuant sans cesse afin d'éviter la formation de grumeaux. Salez (pas trop !) et poivrez, puis laissez cuire pendant 20 min.
Passez le tout au mixer.
Pendant la cuisson, faites blondir dans un poêlon les 100 gr d'oignons restants dans 10 gr de beurre.
Incorporez-les à la soupe mixée et ajoutez les petites lanières de noix de marcassin fumée.
Faites encore cuire le tout pendant 7 min.
Rectifiez l'assaisonnement si nécessaire.

Selon votre goût, saupoudrez des flocons de parmesan fraîchement râpé.
Servez sans tarder.

 

20080107 017

Copyright: lesjardinsdepomone@hotmail.com

20080107 006..

TARTE ANANAS-COCO

20080107 023

Copyright: lesjardinsdepomone@hotmail.com

 

TARTE ANANAS-COCO

 

 

(pour 6 personnes)

Préparation : 15 min.

Cuisson : 45 min. 

Ingrédients 

10 tranches d'ananas au jus
1 citron vert
120 gr de noix de coco râpée

1 boîte de lait concentré sucré (397 gr)

3 jaunes d'oeufs

Pâte brisée 

 

Préparation et cuisson
 

Préchauffez votre four à 200°.
Déroulez votre pâte dans un moule à bord haut (à charnière).
Couvrir la pâte avec du papier sulfurisé; garnissez le fond avec des haricots secs; cuisez au four pendant 15 min.
Pendant ce temps, égouttez les tranches d'ananas et coupez les en morceaux.
Râpez-les zestes du citron vert (le plus fin possible).
Dans un bol, versez le lait, les zestes et le jus du citron, la noix de coco et les jaunes d'oeufs. Bien mélanger le tout.
Laissez tiédir votre fond de tarte.
Répartissez les morceaux d'ananas sur le fond de tarte. Versez la préparation par dessus et mettrez à cuire au four +/- 25 min
 
Avant de servir, saupoudrez un peu de noix de coco râpée sur la tarte

 

 

20080107 027

Copyright: lesjardinsdepomone@hotmail.com

20080107 029

ANANAS MARINÉ AU THÉ DE FLEURS SAMBA

20080111 004

Ananas mariné au thé de fleurs Samba, crème au citron, sorbet de litchis 

 

Ingrédients

(pour 6 personnes)
 
1 ananas frais
1 litre de sirop (50/50)
2 c à S de thé samba

Sorbet aux litchis
1 boîte de litchis

Crème au citron
3 citrons
3 oeufs
2 jaunes d'oeufs
100 gr de sucre fin
150 gr de beurre en petits morceaux
1 + 1/2 feuille de gélatine
10 cl de crème fouettée (pas trop ferme)

 
Préparation

 

·        Ananas
 

 

     Epluchez l'ananas (conservez le plumeau de feuillage pour la décoration de l'assiette) et faites-le cuire 45 min dans le sirop additionné du sachet de thé.
Conservez l'ananas dans le sirop et laissez refroidir (pendant 8 heures maximum).

  

20080111 002

 

·        Sorbet


Mixez dans leur jus les fruits d’une boîte de litchis et faites turbiner en sorbetière.
 

    ·        Crème 

Prélevez les zestes des citrons, hachez-les finement.
Pressez les citrons.
Dans un bol, mélangez les oeufs, le sucre, les zestes et le jus des agrumes.
Faites cuire comme une crème pâtissière (Attention ! elle peut brûler rapidement !)
Incorporez-y la gélatine essorée, préalablement ramollie dans de l'eau froide.
Passez immédiatement la crème au chinois.
Incorporez-y les morceaux de beurre.
Réservez la crème un jour au frigo.
Avant de dresser la crème au citron, détendez-la au fouet et ajoutez-y la crème fouettée.
Avant de dresser l'ananas, extrayez-en le centre avec un petit emporte-pièce.
  
 

A propos du thé aux fleurs « Samba »  

 

 

 

 

J’ai découvert ce thé dans la gamme des produits proposés par Ingrédients du monde sur le site : 

 

 

·        http://www.ingredientsdumonde.centerall.com/gallery2.php 

 

Il s’agit d’un mélange déshydraté à base  de fleurs d'hibiscus, de morceaux de pomme, d'écorces de cynorrhodon et d'orange, de fleurs de bleuet et de fleurs de souci (calendula), d’arômes de mangue et de fruits tropicaux. Tous ses parfums confèrent un goût surprenant et fort agréable à l'ananas.

 

 

20080110 004 Cuisine ANANAS 004

 

 

 

 
Grâce aux fleurs d’hibiscus, le pourtour du fruit s’imprègne d’un belle couleur rouge, qui surprend et produit un bel effet visuel.
 

 

C’est un dessert vraiment délicieux. Je suis un peu déçue que les photos que j’en ai faites pour vous le présenter n’expriment que bien imparfaitement la réalité de l’ effet visuel. Mais après tout,  je ne suis qu’une amatrice en photographie, et il faudra vous en contenter pour cette fois. (D’ailleurs, l’arche de Noé est aussi une œuvre d’amateurs, et le Titanic, un œuvre de professionnels. A en juger par leurs sorts respectifs, y-a pas de raison de complexer …). 

 

 

  

Comment choisir un bon ananas ? 

 

 

Dans la mesure du possible, préférez un ananas du Costa Rica. Les fruits de cette origine sont beaucoup plus parfumés.  

 

 20080110 003 Cuisine ANANAS

 

Vérifiez que le plumeau de verdure qui le surmonte soit bien vert et non désséché.

 

En soupesant le fruit dans le creux de la main, il doit vous paraître lourd et dégager du parfum, même si sa peau est encore un peu verte.

 

Achetez-le au moins trois jours avant de le consommer.

 

Conservez-le à température ambiante, surtout pas dans le frigo.
 

 

Autres recettes avec l’ananas …
 
 
Cette recette, ainsi qu’un autre que je publierai dans les prochaines heures, seront ma contribution au thème « Ananas » mis en concours sur le beau blog cuisine de Lavande : 

 

·        http://lignepapilles.canalblog.com/

 

 

A n’en pas douter, vous pourrez y trouver des recettes extraordinaires pour combler toutes vos envies  d’ananas. 

 

 

Bon week-end,

Spirelli de carottes à la carbonara

20080107 052

 

Il était temps de mettre un peu d’ordre dans la cave. La pénombre et la fraîcheur qui  règnent en ce lieu ne sont pas spécialement stimulantes en hiver, et depuis plusieurs jours, je remettais systématiquement au lendemain cette nécessaire opération de rangement.  

 

Aujourd’hui pourtant, le soleil s’est généreusement manifesté dans un beau ciel bleu (c’est la première fois de l’année 2008 !). Et les quelques rayons puissants qu’il a lancé à travers les soupiraux m’ont fait découvrir une cave agréablement illuminée. Je me suis aussitôt mise au travail avec enthousiasme. 

 

J’inspecte les rayons, j’ouvre les armoires. Des yeux, j’inventorie les tas d’ustensiles de cuisine pour lesquels je n’ai pas assez de place dans la cuisine. Bon sang, qu’est-ce qu’on peut accumuler comme « brol » au fil des mois ! Je découvre notamment plusieurs ustensiles dont j’avais complètement oublié l’existence et qui parfois même n’ont jamais servi.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Parmi ces laissés pour compte, mon regard se pose soudain sur une belle boîte en carton jamais ouverte. Sur le couvercle, on peut lire en grand, Spirali Lurch. Je déballe. Elle contient un « spiraleur », petit appareil qui permet des découpes originales de légumes. (voir photo)

 

inter

 

Spirali Lurch - appareil de cuisine

INTER 

 Aussitôt, cela me donne une idée ! Il me reste quelques unes de ces carottes de différentes couleurs dont je vous parlais dans ma précédente recette. Je vais immédiatement remonter à la cuisine, et tenter une nouvelle petite recette personnelle de carottes multicolores.

 

 

 

 

 

 

 

 

Voici ce que cela a donné. Le résultat a séduit mon Vertumne et mon palais. Pourquoi ne pas le partager avec vous ?

 

INTER

 

 

20080107 056

  

 

Spirelli de carottes à la carbonara

 

 

Ingrédients

(pour 4 personnes)
 
2 carottes jaunes
2 carottes orange
2 carottes violettes
2 échalotes émincées (des griselles, mes préférées ! Leur saveur est plus subtile.)
2 c à S de fines herbes fraîches en mélange (persil, cerfeuil, estragon, ciboulette)
300 gr de lardons fumés sans couenne
4 oeufs
60 gr de parmesan
Sel et poivre
 

 

 

Préparation et cuisson
 
Epluchez vos carottes et rincez-les.
Confectionnez des spirales.
Dans un wok, faites revenir les lardons, les échalotes, sans matière grasse, jusqu'à légère coloration.
Ajoutez-y les spirales de carottes.
Ajoutez les fines herbes, le poivre du moulin.
Laissez revenir le tout pendant 5 min en remuant bien.
Les carottes doivent rester "al dente".
Enlevez le wok de la source de chaleur et incorporez un à un les œufs à son contenu, tout en mélangeant.
Râpez votre parmesan au dernier moment et incorporez-le aux carottes.
Rectifiez l'assaisonnement si nécessaire.
Disposez votre préparation au milieu des assiettes en formant de petites tourelles.

 

Servez aussitôt. 

 

 

 

 

Bon appétit,

Trio de carottes en verrine, magret de canard séché, et vinaigrette orientale

20080107 044

Trio de carottes en verrine, magret de canard séché, et vinaigrette orientale‏

 

 

 

Contrairement à une idée très répandue, les carottes ne sont pas toutes de couleur rouge-orangé. Il existent également un bon nombre de variétés de carottes blanches, jaunes ou mauves. C'est ce que veut illustrer cette petite recette toute simple.

On pourrait croire que ces racines multicolores appartiennent à des variétés nouvelles créées spécialement pour être commercialisées afin de satisfaire un public épris d'ingrédients nouveaux et insolites. Il n'en est rien ! Ce sont des variétés anciennes améliorées et remises à l'honneur depuis quelques années. Comme leurs propriétés gustatives et diététiques sont quasiment les mêmes que celles des carottes classiques, pourquoi ne pas s'offrir le plaisir de jouer avec le contraste des couleurs ?

 

 

Ingrédients

(pour 4 verrines)

1 carotte "Orange de Colmar"
1 carotte "Jaune du Doubs"
1 carotte "Violette de Grèce" ou "Purple Haze"
16 tranches fines de magret de canard séché
4 petits coeurs d'artichauts à l'huile
qqs feuilles de persil plat (garniture)

 
Vinaigrette
 
6 c à S de jus d'orange frais
3 c à S d'huile de sésame
1/2 c à c de ras-el-hanout
Quelques brins de persil plat
Poivre

Préparation

 

Pelez et lavez les carottes.
Râpez-les.
Répartissez-les dans les verrines
Dans un bol, mettez à dissoudre le ras-el-hanout dans le jus d'orange. Bien mélanger.
Ajoutez l'huile et émulsionnez soigneusement. Ajoutez du poivre si nécessaire.
Hachez le persil plat et ajoutez le à la vinaigrette.

Assaisonnez les carottes râpées avec la vinaigrette.
Ajoutez le magret sur les carottes râpées.                            

Coupez les coeurs d'artichauts en deux et placez les moitiés sur les carottes, ainsi que 2 feuilles de persil.

Pour une bonne vinaigrette :
 
– Faites dissoudre le sel dans le vinaigre.
 
– Ne mélangez pas trop d'aromatiques différentes, car certaines saveurs peuvent "se tuer" entre elles !
 
– Réalisez-la au robot, vous éviterez le risque qu'elle ne se dissocie.
 
– Si vous utilisez vinaigre, huile et moutarde, respectez les quantités suivantes :  1/3 vinaigre, 2/3 huile et 1 c. à c. de moutarde
 
– Si vous utilisez du jus d'agrumes et de l'huile, respectez la répartition 50/50
 

La vinaigrette à l'orange s'accorde à merveille avec le goût doux des carottes anciennes

20080107 035