INULE GRANDE AUNÉE

 

Plante aromatique & médicinale ancienne :

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Inule-garnde-aunée-JDP-00.jpg.

L’INULE GRANDE AUNÉE

  « belle-Hélène », « ail de cheval », « quinquina indigène » … de la guerre de Troie à celle du vermouth !

Plusieurs d’entre vous m’ont envoyé des messages demandant l’identification exacte de la fleur qui apparaît sur une carte de voeux qu’Anne et moi vous adressions à la fin décembre. C’est à elles que j’adresse plus spécialement ce billet, tout en les remerciant de partager mes passions.

Non, non, il ne s’agit pas d’une variété d’héliante (topinambour), pas davantage d’un leucanthème (marguerite), d’un gerbera, d’un rudbeckia ou d’un coreopsis.

Cette belle FLEUR JAUNE sur laquelle butine le petit bourdon est celle d’une aunée officinale. Et cette plante appartient à la grand famille botanique des Astéracées.

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Inule-garnde-aunée-JDP-02.jpg.

Mais l’aunée officinale (inula helenium Linné) – qui n’est pas rare dans nos régions (surtout dans les Ardennes et en Lorraine, particulièrement dans la région de Woëvre), où elle pousse spontanément sur les bords des fossés et des prés humides ou à la lisière des bois. Jadis, on lui connaissait non seulement un usage thérapeutique important, mais encore un usage culinaire qui s’est presque totalement perdu. C’est pourquoi, depuis plusieurs années, je me suis spécialement attaché à la culture de cette plante comestible et bienfaisante, elle aussi tombée dans les oubliettes de la grande consommation moderne. Redécouvrons-la ensemble.

La part de Théophraste  (Botanique)

L’aunée officinale est originaire d’Asie centrale. Son introduction en Europe est naturelle, ses graines se déplaçant fort loin au gré du vent comme celles du pissenlit. C’est une belle plante vivace et rustique dont les hampes florales s’élèvent à une hauteur de 1 à 2 mètres. Elle ne manque pas de valeur décorative et est fort robuste; les jardiniers peuvent utilement lui trouver un place au jardin d’agrément, à des endroits difficiles à mettre en valeur avec la plupart des variétés traditionnelles. (L’aunée officinale s’accommode de presque tous les sols, pourvu qu’ils soient suffisamment frais et profonds; mais sa préférence va néanmoins aux terres calcaires ou marneuses.)

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Inule-garnde-aunée-JDP-01-1.jpg.

Les FLEURS – très mellifères – sont d’une belle couleur jaune, et se présentent chacune sous la forme d’un gros capitule d’environ 6 cm de diamètre. Elles sont radiées et composées de nombreux de fleurons hermaphrodites dans le disque et de demi-fleurons femelles tout autour.

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Inule-garnde-aunée-JDP-03.jpg.

Les TIGES ont cannelées, ramifiées et duveteuses.

Les FEUILLES ont une forme ovale au pourtour denté. Elles sont vertes et lisses par dessus, blanc-grisâtre et duveteuses par dessous.

Enfin, la RACINE – qui est la principale partie consommée de la plante – se présente comme un gros rhizome (qui peut atteindre 30 cm de longueur et peser plusieurs kilos après quelques années), charnu et rameux.

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Inule-garnde-aunée-JDP-05.jpg.

Outre ses noms français d’Aunée officinale, de Grande aunée ou d’Inule hélécine, le langage vernaculaire la désigne de nombreuses manIères – parfois amusantes et souvent révélatrices – parmi lesquelles j’ai relevé :

  • AIL DE CHEVAL (ce nom curieux et inapproprié viendrait de l’usage vétérinaire qui était fait de cette plante pour préparer des cataplasmes pour les chevaux. Cet usage est avéré jusqu’au début du XIXème siècle.)
  • AILLAUME  (je n’ai pas retrouvé l’origine de ce nom, apparemment utilisé au Canada)
  • ALANTE GRECQUE ou ALANTE DES BALKANS (ce nom provient du terme germanique Alant. L’adjectif fait allusion à l’abondance et à l’utilisation de cette plante dans les Balkans)
  • ASTRE DE CHIEN (origine inconnue pour moi, mais sans doute référence au soleil)
  • AULNÉE (orthographe ancienne pour Aunée)
  • HÉLÉNINE (d’Hélène, la beauté légendaire dont l’enlèvement provoqua la guerre de Troie, et dont les larmes abondantes auraient donné naissance à cette plante)
  • INULE CAMPANE   (D’un mot grec signifiant « purge« )
  • LIONNE  (allusion à l’aspect de la fleur ? Bizarre. A l’inverse des lions, les lionnes n’ont pas de crinières, … mais peut-être n’est-ce qu’un détail.)
  • PANACÉE DE CHIRON  (Chiron, le centaure bienfaisant de la mythologie grecque et précepteur d’Achille, connaissait bien les secrets des plantes qui soignent et pratiquait la médecine)
  • QUINQUINA INDIGÈNE  (par analogie inadéquate avec le quinquina d’Amérique – le célèbre quina-quina des Incas du Pérou – dont on consomme l’écorce et non pas la racine.)
  • SOLEIL VIVACE  (parce que la fleur ressemble à un astre ardent)

La part d’Hérodote  (Histoire)

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Inule-garnde-aunée-JDP-06.jpg.

Dans la mythologie grecque, l’inule grande aunée serait apparue pour la première fois sur terre à l’endroit même où la belle princesse Hélène – épouse du roi Ménélas de Sparte – versa un torrent de larmes lors de son enlèvement par le prince troyen Pâris. Cette plante marque ainsi le début de la légendaire guerre de Troie.

La part d’Hippocrate  (Santé – Médecine)

La partie de la plante utilisée pour ses propriétés médicinales est la RACINE. Elle sert notamment à la préparation de la fameuse Tisane d’aunée.

Recette de la tisane d’aunée

Pour préparer cette tisane, faites tremper 3 cuillerées de racines séchées et pilées dans un litre d’eau pendant 12 heures. Ensuite, faites bouillir pendant une demi-heure. Laissez refroidir et filtrez le liquide.

Cette tisane constitue un excellent digestif. On peut aussi l’utiliser pour des bains de bouche, par exemple pour guérir les aphtes.

Les Anciens grecs et romains l’utilisaient déjà pour ses propriétés toniques et expectorantes. C’était un remède populaire réputé pour combattre les affections pulmonaires (asthme, bronchite, coqueluche, toux …). Certains l’utilisent encore aujourd’hui en inhalation.

En Allemagne, au Moyen Âge, la racine d’aunée était l’ingrédient de base d’une potion appelée « Vin de Saint-Paul » qui protégeait contre la peste, le choléra et la suette. L’abbesse Hildegarde de Bingen, très versée dans la connaissance des plantes qui soignent, considérait ce vin spécialement apte à combattre aussi les maladies pulmonaires. C’était un remède presque universel à son époque.

Cette même RACINE est également connues pour ses remarquables propriétés antiseptique, apéritive et astringente. Elle a longtemps eu la réputation de favoriser les règles et de lutter contre les états anémiques.

La RACINE D’AUNÉE est encore diurétique. Sa consommation produit des effets bénéfiques sur le système urinaire, lesquels préviennent ou soulagent les maux de reins et de vessie, ainsi que les crises de rhumatisme.

Certain médecins l’utilisaient aussi comme tonique cardiaque.

En cataplasme, elle était utilisée pour soigner les maladies de la peau, notamment l’acné, la gale, l’herpès et le psoriasis. Ces cataplasmes servaient également en médecine vétérinaire, principalement pour soigner les lésions et les blessures des chevaux. C’est de là que provient le terme « ail de cheval » donné parfois à l’aunée.

Les compresses d’infusion posées sur des paupières gonflées par le surmenage ou la fatigue ont longtemps été utilisées pour faire disparaître les cernes et l’infection.

La part de Lucullus

L’aunée n’a pas que des vertus médicinales. Elle est encore à la fois plante comestible et plante aromatique.

Attention ! Autant prévenir tout de suite, les RHIZOMES fraîchement récoltés de l’aunée ne dégagent pas une odeur très agréable. Mais cela ne doit pas vous décourager!  Une fois grattés et séchés, ils répandront même un délicieux parfum de violette. Le goût est fort et amer, rappelant celui de l’écorce de quinquina (ou du schweppes tonic).

La consommation doit rester modérée; on a constaté des réactions allergiques chez des personnes qui en avait mangé trop goulûment.

On peut faire cuire les RACINES dans l’eau bouillante, avant de les couper en tranche ou en morceaux pour agrémenter les salades. (Pour cet usage, les feuilles fraîches peuvent également être utilisées.)

Je dois déconseiller la consommation des FLEURS, non pas parce qu’elles sont toxiques mais bien parce qu’elles contiennent des fibres irritantes. Elles sont néanmoins utilisées en herboristerie, préparées à l’aide d’un sac de mousseline.

Comme plante aromatique, l’aunée aromatise des vins préparés et d’autres boissons alcoolisées. C’est par exemple un ingrédient pour la préparation du véritable vermouth, dans lequel elle produit l’effet « bitter » caractéristique.

D’une manière générale, l’aunée est disponible dans le commerce sous la forme séchée. Oh, pas dans les grands magasins bien sûr, mais dans les bonnes herboristeries de tradition qui subsistent encore, telles la Maison Izrael à Paris ou la Maison Desmecht à Bruxelles.

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Inule-garnde-aunée-JDP-0-_Maison-Izrael-.jpg. L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Inule-garnde-aunée-JDP-08-_Maison-Desmecht-.jpg.

La part du jardinier

Par contre, si vous êtes tentées par la consommation d’aunée fraîche, il vous faudra envisager de la cultiver dans votre jardin où allez la chercher dans un potager qui – comme ceux des Jardins de Pomone – se donne pour vocation de réintroduire la biodiversité végétale dans notre alimentation.

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Inule-garnde-aunée-JDP-09-graines.jpg.

Comme on peut le constater sur la photo ci-dessus, les graines de l‘inule grande aunée sont spécialement adaptées à une dispersion anémophile. (= par le vent).

Pour démarrer la culture de l’aunée, il vous faudra soit semer des graines, soit replanter une part de racines détachées verticalement de la souche principale d’un plant existant. La souche d’un plant d’aunée d’au moins deux ans peut produire une douzaine de plants nouveaux. En raison de leur taille respectueuse, il faut espacer les plants d’environ 50 cm.

Pour la consommation, les racines ne sont récoltées qu’après la deuxième année de croissance également.

Bien chlorophyllement vôtre,

José

Prévisualiser(ouvre un nouvel onglet)

Il est toqué et c’est tant mieux : bon anniversaire …

Libraire toqué DSC_0209.jpg

Le samedi 1er octobre 2011, le Libraire toqué soufflera sa première bougie à Namur.
C'est l'occasion de découvrir cette unique librairie culinaire en Belgique, d'apprécier la convivialité et d'aller à la rencontre d'auteurs gourmands comme Joëlle ROCHETTE et Monsieur le Gouverneur de la Province de Namur pour "Namur Gourmand", Apolline ELTER pour "Les Madeleines de nos écrivains" ou encore Christiane & Dédée et leur désormais célèbre "Cuisine à 4 mains".
Dès 10 h jusqu'à 14 h, soyez conviés à la table du Libraire afin de déguster un brunch.
Dès 14 h nous vous ferons découvrir, les fromages de Pascal FAUVILLE (meilleur fromager belge 2010 – A TABLE), les préparations culinaires de blogueurs gourmands venus de France, ainsi que Fabienne et Anne, les animatrices de BELGAPPETIT, les bières de Michaël VERMEREN (brasseur artisanal – LA FORESTINE), les vins de Damien LAMBOT ( VINI-D ).
Le Libraire a pensé aux plus petits, des séances de contes gourmands sont au menu…

Le Libraire Toqué – 3, rue du Marché (dans le piétonnier, en face du Ratintôt) à Namur.

Libraire toqué DSC_0166.jpg

DSC_0208.JPG

DSC_0223.JPG

Libraire toqué DSC_0102 - publication JDP.jpg

Libraire toqué DSC_0117.jpg

Libraire toqué DSC_0132.jpg

DSC_0243.JPG

Des graines potagères gratuites … naturellement !

L'ail des ours pointe du nez ! C'est le signal 2011 pour les jardiniers-gourmets …

 

 

"Graines d'amitié 2011"

ce samedi 05/03/2011, de 14 à 18 heures

dans la serre de notre potager "Singel" à Strombeek

(ou envoi toute l'année par la poste dans le monde entier)

 

Vous cherchez des graines de légumes anciens, rares, méconnus à cultiver vous-même dans votre jardin ou sur votre balcon ?

Vous rêvez de découvrir les richesses insoupçonnées de variétés aromatiques culinaires non commercialisées et vous ne savez pas où trouver les premiers plants ?

Notre atelier de biodiversité peut vous aider !

 

L'asbl Les Jardins de Pomone n'a aucune ambition d'alimenter une filière commerciale en graines potagères et s'y oppose d'ailleurs énergiquement. Mais elle offre à ses membres affiliés la possibilité d'acquérir des semences d'amateurs/collectionneurs tout à fait naturelles (variétés perpétuées  essentiellement par pollinisation, quelquefois par bouturage naturel) – souvent rares, sinon introuvables ailleurs.  Notre vocation est de soutenir et promouvoir le jardinage potager urbain, utilisé non seulement comme outil simple et efficace de cohésion sociale, mais encore comme facteur de l'équilibre environnemental nécessaire à notre bien-être naturel.

Outre les moyens investis par nos fondateurs, ce sont votre sympathie, votre participation et votre soutien qui  nous ont  permis de réaliser nos différents projets de création de potagers plein de biodiversité, de solidarité et de plaisirs gourmands dans la ville et dans sa banlieue.

Cette année encore, l'association militera contre la "malbouffe" industrielle et préconisera  une consommation végétale alimentaire puisée dans une biodiversité de plus en plus large,  ceci au plus  grand profit du bon goût, de la qualité sanitaire et de l'instauration d'un système d'alimentation durable. Chez nous, pas d'hybrides de première génération (F1), pas de graines  avec brevets, pas d'OGM, pas d'in vitro ou de  plants mutants … mais de passionnantes aventures pour (re)découvrir agréablement dans son potager ou sur son balcon la Nature et le naturel. " Rien que du bon, propre et juste …et autant que possible, local et de saison !"

Si vous êtes déjà membres, nous vous adressons en ce début de saison des semis, notre traditionnelle invitation à renouveler vos cotisations.

Si vous n'êtes pas encore membres et que vous adhérez aux valeurs que nous défendons et promotionnons, vous êtes cordialement invités à nous rejoindre.

 

Que vous soyez déjà membres, où que vous souhaitiez nous rejoindre pour la première fois en 2011, nous avons le plaisir de vous offrir cette année encore nos désormais célèbres lots de "Graines d'amitié". Ce cadeau de graines potagères vous implique à nos côtés, d'une part, aux joies et bienfaits de la conservation de variétés naturelles de légumes (condamnées à disparaître si elles n'étaient pas remises régulièrement en semis), et d'autre part, dans une (re)valorisation culinaire de ces ingrédients au goût délicieux et plein de caractère qui font du bien à notre santé.

Sitôt le paiement de votre cotisation 2011 enregistré, nous vous enverrons avec plaisir :

gratuitement par la poste : un lot de 12 sachets de graines de variétés potagères différentes

 

– soit, 12 variétés anciennes de légumes ou de plantes aromatiques pour

CULTURE EN POTS OU JARDINIERE SUR BALCON

– soit, 12 variétés anciennes de légumes ou de plantes aromatiques pour

CULTURE EN PLEINE TERRE AU JARDIN

Ce cadeau d'affiliation est acquis aux membres pour une cotisation annuelle fixée comme suit pour 2011 :

Belgique : 20 €, frais d'envoi postal inclus

Suisse, France et autres pays de UE : 23 €, frais d'envoi postal inclus

Autres pays : 20 € + frais d'expédition  réels (nous consultez pour obtenir le tarif depuis la Belgique),

Le produit financier de ces affiliations est intégralement affecté à la réalisation de nouveaux potagers urbains à caractère social.


_MG_3193

 

Pour les jardiniers amateurs de la région bruxelloise, nos semences de solanacées et autres légumes oubliés pourront être obtenues aux très prochaines rencontres "graines d'amitié" qui seront organisées par l'association. Leur affiliation pourra être réglée sur place; ils seront invités à faire leur choix parmi les nombreuses variétés disponibles et se verront offrir le verre de l'amitié.

 

Quand ?

le samedi 05/03/2011 

de 14 à 18 heures

Où ?

Dans la serre de notre potager "Singel", accès à hauteur du n° 92, Meisestraat à 1853 Strombeek (banlieue Nord de Bruxelles, non loin du Heisel et de l'Atomium)

Cliquez ici pour consulter le plan d'accès

Dépêchez-vous, nous avons de nombreuses raretés à vous proposer, mais il n'y en aura pas pour tout le monde. Certaines variétés sont particulièrement convoitées et pratiquement introuvables dans le commerce.

Avis aux amateurs ! Tous les renseignements seront transmis par courrier électronique aux personnes intéressées qui en feront la demande :

lesjardinsdepomone@hotmail.com

Encore merci de votre soutien et votre générosité et bon jardinage gourmand en 2011

Anne & José

 

_MG_3115

P1080620 Bette rhubarbe

Cours d’initiation au jardinage biologique à Boitsfort

Tournesol-zonnebloen asbl.jpg

Chers Amis, Membres et sympathisants,

Ce message pour vous annoncer successivement … d’abord une (petite) mauvaise nouvelle, puis immédiatement après, une (grande) bonne nouvelle pour les amateurs de formations au jardinage potager urbain !

Pour la session de printemps de nos cours gratuits à la Ferme pédagogique du parc Maximilien, (qui débute ce 19/02) toutes les places (180) ont déjà été attribuées en respectant strictement l’ordre chronologique de réception de vos demandes d’inscription. Il en résulte que nous ne pourrons – hélas ! – pas accueillir plus de 200 d’entre vous, qui ont été moins prompts à s’inscrire. Nous le regrettons sincèrement et prions ceux qui n’ont pas obtenu de places cette fois-ci de nous en excuser. Ce ne sera que partie remise. A ceux-là, nous suggérons de suivre régulièrement ce blog pour être informés bien à temps des prochaines sessions que nous organiserons pour eux et de pouvoir s’inscrire immédiatement.

jardinage biologique.JPG

La bonne nouvelle, c’est que dès le 23 février 2011, José animera également pour vous quatre autres cours d’initiation au jardinage biologique au Centre Régional d’Initiation à l’Écologie, situé au coeur même du prestigieux parc Tournay-Solvay. Voici l’adresse :

199, chaussée de La Hulpe, 1170 Bruxelles

Cette organisation est une inititiave de l’asbl Tournesol-Zonnebloem, qui gère elle-même les inscriptions. Le nombre de places disponibles est beaucoup plus important qu’au pavillon de la ferme du parc Maximilien. La participation au frais est fixée à 20 € pour les 4 cours.

Intéressés ? Inscrivez-vous sans tarder par téléphone au 02/675.37.30 ou par e-mail à

info@t-z.be

Voici les dates à retenir et les thèmes prévus au programme :

  • mercredi 23/2/2011 (de 19h30 à 21h30)

L’importance du sol (rôle, préparation, préservation dans le temps)

  • mercredi 09/03/2011 (de 19h30 à 21h30)

Les techniques de semis et de repiquage. Aperçu d’un calendrier saisonnier

  • mercredi 16/03/2011 (de 19h30 à 21h30)

Les variétés anciennes (leur intérêt, comment les sauvegarder)

  • jeudi 31/03/2011 (de 19h30 à 21h30)

Le jardinage sur balcons et terrasses (cultures en pot, bacs …)


Au plaisir de vous retrouver très bientôt,

Cours d’initiation au jardinage biologique à Boitsfort

Tournesol-zonnebloen asbl.jpg

 

Chers Amis, Membres et sympathisants,

 

Ce message pour vous annoncer successivement … d'abord une (petite) mauvaise nouvelle, puis immédiatement après, une (grande) bonne nouvelle pour les amateurs de formations au jardinage potager urbain !

Pour la session de printemps de nos cours gratuits à la Ferme pédagogique du parc Maximilien, (qui débute ce 19/02) toutes les places (180) ont déjà été attribuées en respectant strictement l'ordre chronologique de réception de vos demandes d'inscription. Il en résulte que nous ne pourrons – hélas ! – pas accueillir plus de 200 d'entre vous, qui ont été moins prompts à s'inscrire. Nous le regrettons sincèrement et prions ceux qui n'ont pas obtenu de places cette fois-ci de nous en excuser. Ce ne sera que partie remise. A ceux-là, nous suggérons de suivre régulièrement ce blog pour être informés bien à temps des prochaines sessions que nous organiserons pour eux et de pouvoir s'inscrire immédiatement.


jardinage biologique.JPG

 

La bonne nouvelle, c'est que dès le 23 février 2011, José animera également pour vous quatre autres cours d'initiation au jardinage biologique au Centre Régional d'Initiation à l'Écologie, situé au coeur même du prestigieux parc Tournay-Solvay. Voici l'adresse :

199, chaussée de La Hulpe, 1170 Bruxelles

 

Cette organisation est une inititiave de l'asbl Tournesol-Zonnebloem, qui gère elle-même les inscriptions. Le nombre de places disponibles est beaucoup plus important qu'au pavillon de la ferme du parc Maximilien. La participation au frais est fixée à 20 € pour les 4 cours.

Intéressés ? Inscrivez-vous sans tarder par téléphone au 02/675.37.30 ou par e-mail à

info@t-z.be

Voici les dates à retenir et les thèmes prévus au programme :


  • mercredi 23/2/2011 (de 19h30 à 21h30) 

L'importance du sol (rôle, préparation, préservation dans le temps)


  • mercredi 09/03/2011 (de 19h30 à 21h30) 

Les techniques de semis et de repiquage. Aperçu d'un calendrier saisonnier


  • mercredi 16/03/2011 (de 19h30 à 21h30) 

Les variétés anciennes (leur intérêt, comment les sauvegarder)

 

  • jeudi 31/03/2011 (de 19h30 à 21h30) 

Le jardinage sur balcons et terrasses (cultures en pot, bacs …)


Au plaisir de vous retrouver très bientôt,


Anne & José

Nos petites têtes blondes à la ferme durant le congé de carnaval

 

P1100511 Ferme Maximilien - âne.JPG

 

Jeunes fermiers en herbe de 6 à 12 ans au coeur de la ville

 

Depuis l'année dernière, vous êtes des centaines à être venus nous retrouver à la Ferme pédagogique du parc Maximilien, notamment à l'occasion des cours de jardinage potager gratuits que nous vous y proposons. Et vous avez été très nombreux aussi à exprimer votre grande satifaction de découvrir un site aussi "nature" et insolite en pleine ville. Les enfants s'y sentent  bien  et toujours ravis d'y découvrir des animaux pacifiques, de pouvoir les approcher avec des éducateurs spécialisés et même – pour les plus audacieux et entreprenants – de participer au nourrissage et aux soins d'innombrables compagnons à plumes et à poils.

Dans notre précédent billet, nous vous avons donné le programme et le mode d'inscription aux cours gratuits de jardinage potager pour la session qui débute le samedi 19 février prochain (  INFO : cliquez ici).

Ces cours théoriques se donnent à l'intérieur du pavillon et s'adressent à quiconque est âgé d'au moins 14 ans. Mais les plus jeunes sont également les bienvenus à la ferme et on ne compte pas les nombreuses activités qui y sont organisées spécialement pour eux. A ce propos, voici – pour nos petits fermiers en herbe – un stage très intéressant qui leur est proposé pendant la semaine du prochain congé de carnaval :

 

 

Stage de carnaval à la ferme Maximilien.jpg

Cours de jardinage potager bio gratuits

P1100509 Ferme Maximilien.JPG

Chers Membres, Amis et sympathisants,

Les cours gratuits de jardinage potager bio que nous avions dispensés en septembre 2010 à l'occasion de la semaine "Goûter Bruxelles" avaient connu un succès tout à fait imprévisible, auquel nous n'étions pas suffisament préparés : 308 participants effectifs en 4 journées !

Nous aurions pu considérer que le but fixé par notre association était largement atteint et nous en contenter. Mais cela aurait été sans tenir compte des plus de 200 demandes d'inscriptions que nous n'avions pas pu satisfaire, faute de place suffisante. Et vous le savez, nous ne voulons décevoir personne (*) …

Nous avions donc promis à ceux qui nous en avaient fait la demande de tenir une nouvelle session de cours gratuits au printemps 2011.

(*) Ces cours théoriques de jardinage s'adressent plus spécialement aux particuliers qui disposent d'un jardin familial, d'une terrasse, d'un balcon … ou d'un appui de fenêtre, et souhaitent y cultiver eux-mêmes et biologiquement quelques variétés potagères saines et délicieuses généralement absentes à l'étal des verduriers. Dans le contexte de "malbouffe" qui nous enveloppe économiquement de toute part, n'est-ce pas un acte symbolique de liberté que de vouloir produire ou coproduire une part de notre alimentation. Cette démarche individuelle constitue en tous cas une contribution – pas du tout négligeable et très génératrice de bien-être  – au maintien de la biodiversité, elle-même garante de la qualité de vie de notre environnement.

Voici les renseignements utiles :

Cela ce passe …

  • Où ?

FERME PEDAGOGIQUE DU PARC MAXIMILIEN

(Peut importe la météo. Les cours se donnent à l'intérieur du pavillon)

(sortie de Metro "Yser")

Quai de Willebroeck, 2

1000 BRUXELLES

  • Quand ?

Voici les dates à retenir pour les 5 prochains cours :

  • Samedi 19 février 2011, de 10h15 à 12h15

1. – Les semis du printemps

  • Dimanche 27 février 2011, de 10h15 à 12h15

2. – Amélioration et entretien du sol du potager

  • Samedi 19 mars 2011, de 10h15 à 12h15

3. – Les plantes aromatiques culinaires

  • Samedi 2 avril 2011, de 10h15 à 12h15

4. – Jardiner sans pesticides

  • Dimanche 15 mai 2011, de 10h15 à 12h15

5. – Un mini-potager sur mon balcon

 

 

  • Qui peut s'inscrire et comment participer ?

Les cours sont totalement GRATUITS et accessibles à quiconque est âgé d'au moins 14 ans. L'inscription préalable est obligatoire et peut s'effectuer par envoi d'un e-mail à l'adresse spéciale ci-après :

Inscription par mail

 

Votre demande mentionnera clairement :

  1. votre choix de cours ( 1 – 2 – 3 – 4 – 5 )
  2. vos nom, prénom, adresse et n° de téléphone
  3. le nombre de personnes qui vous accompagnent

Pour ceux qui n'utilisent pas internet, la même demande pourra nous être adressée par la poste à :

Les Jardins de Pomone asbl

Avenue Thiriar, 46 bte 1

1020  Bruxelles (Laeken)

Possibilité de devenir membres de l'asbl et d'acquérir sur place de nombreuses variétés de graines potagères naturelles, ainsi que des plants à l'issue des cours.

Si vous souhaitez être des nôtres, inscrivez-vous sans tarder; le nombre de participants est limité. L'ordre de réception des inscriptions sera strictement respecté pour l'attribution des places disponibles.

 

Bienvenue à tous et au plaisir de vous retrouver,

Anne &  José

P1100715.JPG

« Les délices de Candice » : de la dédicace aux fromages d’exception

P1110892.jpg

Un recueil de recettes aux accents de fraîcheur et d'originalité :

"Les délices de Candice"

Livre Les délices de Candice.jpg

Nous vous l'avions annoncé dans un précédent billet.  A l'issue du mémorable pique-nique organisé le 26 septembre dernier dans le parc de Bruxelles par les amis et les fans de Candice Kother, les participants s'étaient jurés de se retrouver à la séance de dédicaces organisée  pour la sortie du tout nouveau livre de cuisine de la sympathique présentatrice gastronomique.

C'était le samedi 9 octobre dernier, dans le petit village de Thorembais-les-Béguines, en Brabant-Wallon. Dès 14 heures, ce furent les grandes embrassades des retrouvailles, et nous étions rapidement bien plus nombreux encore que lors du pique-nique. Pour cet événement, nous étions les hôtes de la maison JOSEPH DESIGN, une inépuisable caverne d'Ali-baba pour tous ceux qui aiment cuisiner, décorer … et (s')offrir de magnifiques cadeaux.

A notre arrivée, des piles de livres d'une hauteur impressionnante attendaient sur un comptoir, prêts à être  emportés après avoir été dédicacés. En moins de 4 heures, ces piles avaient complètement fondu. Et Candice – rayonnante  future maman sans doute un peu fatiguée par un carroussel de visiteurs aussi enthousiastes – multipliait les attentions, écoutant patiemment chacun et répondant avec grâce et précision aux innombrables questions qui lui étaient posées.

P1110889.jpg

P1110870.jpg

Le tout nouveau livre de Candice propose 60 recettes, à la fois très tendances et fort originales, en tous les cas très accessibles et faciles à réaliser chez vous… que vous soyez joyeuse célibataire, amante attentionnée, amie épatante, femme pressée mais gourmande ou … maman militante qui combat les fishstiks, le ketchup et les "p'tits cubes" exhausteurs de goût.  Six fois 10 recettes pour toutes les circonstances, présentées dans une forme qui met chacun en confiance devant ses casseroles, avec des accents "plaisir","santé"  et "durable" très rassurants. Marc Barbay a réalisé pour cet ouvrage les magnifiques photos des recettes, ainsi que quelques portraits de Candice pleins de grâce espiègle.

P1110924.jpg

P1110909.jpg

A l'inverse d'Anne, Fabienne, Marie-France, Marielle, Aline, Christine, Mark … je ne suis qu'un piètre cuisinier, parce que le plus souvent je me retrouve confiné dans le rôle du cobbaye dégustateur dont on scrute les moindres réactions à table. Mais, le livre de Candice à la main,  j'ai su vaincre en une fois toutes mes inhibitions culinaires de "jardinier-ermite" et "gourmet-un-rien-trappeur" pour tester ces deux recettes :

  • Tempura de rave et aïoli aux câpres et au romarin
  • Saltimbocca sublimement caractérielle au Stilton

"Y-a-pas-de-doute, je suis devenu subitement un chef !" … et c'est Candice qui m'a fait franchir le pas.

P1110928.jpg

Parmi les personnes présentes, l'artisan affineur de fromage Jacquy Cange – dont le savoir-faire est internationalement reconnu – nous a fait l'honneur de nous rejoindre. Et pour retrouver Candice et ses amis, le jovial  Jacquy  n'était pas arrivé les mains vides. Il nous a présenté – dans un magnifique coffret – un de ces plateaux de fromage à damner tous  les saints. Pour vous mettre au parfum de cette dégustation improvisée, je vous dirais que si certains fromages "fouettaient" vigoureusement les narines, nos palais ont sublimé ces produits incomparables préparés au lait cru.

JACQUY CANGE.jpg

(pour mieux connaître Jacquy Cange, cliquez sur le logo ci-dessus)

 

P1110930.JPG

P1110945.jpg

Arnaud Champagne – un des plus talentueux chocolatiers artisanaux belges de la nouvelle génération – n'avait pu se libérer pour nous rejoindre, retenu par ses obligations professionnelles. Mais il a néanmoins tenu à offrir à Candice un gâteau de circonstance … en forme de livre de recettes.

Logo Arnaud Champagne.jpg

(pour mieux connaître  Arnaud Champagne, cliquez sur le logo ci-dessus)

 

P1110947.jpg

P1110948.jpg

A l'issue de notre réunion autour de Candice chez Joseph Design, plusieurs d'entre nous ont pris précipitamment la route et formé une caravane pour se rendre à Hannut, chez Maud et Pascal Fauville. Ce couple sympathique et travailleur nous avait lancé une invitation bien plus chaleureuse que formelle à venir déguster une coupe d'excellent mousseux; il s'agissait de fêter le tout récent couronnement de Pascal comme Premier fromager de Belgique 2010. Inutile de dire de Jacquy Cange nous accompagnait, et que ces deux éminents spécialistes des fromages de tradition s'entendent à merveille.

P1110951.jpg

P1110952.jpg

P1110955.jpg

banner-atablehannut.jpg

(pour mieux faire connaissance avec Maud et Pascal Fauville, cliquez sur le logo ci-dessus)

P1110958.jpg

P1110962.JPG

En résumé, quelle magnifique journée d'amitié et de gourmandises ! Et un tout, tout grand merci également à Rose et Luc pour l'accueil de cet événement convivial.

A ceux qui auront attendu en trouvant le temps long la relation sur ce blog d'une aussi joyeuse journée rassemblant Candice et ses amis, je demande pardon. Mais les joies que nous y avions éprouvées ont été ressenties si intensément dans nos coeurs, qu'elles nous ont paru indécentes quelques heures plus tard, lorsque nous avons dû apprendre le décès de notre chère Micky – reine des blogs culinaires – et le grand chagrin de notre ami Math, son admirable et dévoué époux. Je n'ai pas pu mélanger les genres … et je suis sûr que nos amis me comprendront.

 

Bien amicalement,

José